Publication/Publicación- Nous reviendrons

Vient de paraître, chez l’éditeur Champ Vallon, le dernier livre de l’historien français Éric Fournier, intitulé Nous reviendrons! Une histoire des spectres révolutionnaires, France, XIXe siècle. L’auteur, maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, est spécialiste des imaginaires de la révolution dans la France du XIXe siècle et a consacré ses travaux antérieurs aux usages des ruines politiques, aux mémoires de la Commune de Paris ou aux armes des révolutionnaires. L’ouvrage porte sur les spectralités de la révolution sur le temps long du XIXe siècle. En lien avec les préoccupations scientifiques d’AMAPOL, on retient la périodisation renouvelée que l’auteur propose – il met en évidence une “montée du fantastique en politique” du début des années 1830 à la révolution de 1848 – et le dernier chapitre, consacré au “protagonisme spectral”.

Un résumé en français est disponible ci-dessous. La table des matières peut être consultée à ce lien.

Acaba de publicarse, en la editorial francesa Champ Vallon, el último libro del historiador francés Éric Fournier, bajo el título Nous reviendrons! Une histoire des spectres révolutionnaires, France, XIXe siècle. El autor, profesor titular de la Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, se ha especializado en los imaginarios de la revolución en la Francia del siglo XIX y dedicó sus investigaciones previas a los usos de las ruinas políticas, a las memorias de la Commune de París así como a las armas como objetos materiales de la revolución. La obra analiza las figuras espectrales que conllevó la revolución en la larga duración del siglo XIX. En vínculo con la línea de investigación de AMAPOL, se destaca la cronología renovada que plantea el autor – pone de relieve una “crecida del fantástico en la política”, entre principios de los años 1830 y la revolución de 1848 – así como el último capítulo, sobre el “protagonismo de los fantasmas”.

Un resumen de la obra en francés puede leerse aquí abajo. El índice puede descargarse aquí.

Résumé/Resumen

Au XIXe siècle, les révolutionnaires français mobilisent des spectres, de plus en plus nombreux, de plus en plus gothiques, mais toujours porteurs d’une vive modernité politique.  Cet imaginaire révolutionnaire accompagne deux phénomènes majeurs : l’entrée des masses en politique et la violence croissante des massacres fondateurs des régimes successifs. Cette spectralité peut même être portée par des vivants, et Louise Michel de proclamer : « nous reviendrons, spectres vengeurs sortant de l’ombre ! ». En luttant contre les effacements, en renouant les fils brisés, ces revenants soulignent avec force la première leçon de l’Histoire : rien n’est joué d’avance, rien n’est définitivement joué. Les spectres révolutionnaires du XIXe siècle se sont révélés de puissants antidotes à la résignation.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Pierre-Marie Delpu (8 janvier 2024). Publication/Publicación- Nous reviendrons. Aspects du martyre politique. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/vjwe


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search